Skip to content

Accueil > Histoire & Patrimoine > Histoire de la commune > Eglise Saint Pierre & Saint Paul > Circonscription de la nouvelle Eglise de La Vallée-Mulatre

Circonscription de la nouvelle Eglise de La Vallée-Mulatre

samedi 11 octobre 2008, par webmestre

 

Retranscription

Sources Archives de l’Evêché de Soissons

Extrait du tome 4 "Recueil des Actes de l’Evêché de Soissons 1855-1868"
Pages 206 à 209
Circonscription de la nouvelle Eglise de La Vallée-Mulatre
Commune de Saint Martin Rivière :
"Paul, Armand, etc...
Vu le rapport à nous adressé par M. Bourgeois, curé-Doyen de Wassigny constatant qu’une Eglise convenable et spacieuse sur nos instance et avec l’agrément de l’Autorité supérieure, vient d’être construite dans le hameau de la Vallée-Mulatre dépendance de la commune et succursale de St Martin Rivière, aux frais de cette commune et avec le produit des souscriptions particulières des habitants de ce hameau ; que cette Eglise entourée d’un cimetière régulièrement autorisé est pourvue d’un mobilier nécessaire pour l’exercice convenable du culte catholique, et a été bénite canoniquement le 20 du présent mois, M. hurillon, notre vicaire général ;
Vu le plan figuré du terroir de la commune de Saint Martin Rivière, du quel il résulte : 
1°) que le hameau de la Vallée Mulatre contenant 670 habitants, est éloigné de 4 kilomètres de l’Eglise succursale de St Martin Rivière et seulement de 3 kilomètres de l’Eglise de Ribeauville ;
2°) que le hameau de la Demie-Lune dépendance de St Martin Rivière, contenant 5 maisons est éloigné de 4 kilomètres de St Martin Rivière, et seulement de 1500 mètres de la nouvelle Eglise de La Vallée Mulatre ;
Que la ferme de Malassise, dépendance de Mennevret, en est éloigné de 4 kilomètres et seulement de 600 mètres de l’Eglise de la Vallée Mulatre ;
Vu la délibération, en date du 2 juillet 1860, par lequel le Conseil de fabrique de Saint Martin Rivière consent à ce que dorénavant toutes les cérémonies religieuses concernant les habitants de La Vallée Mulatre et de la Demi-Lune aient lieu dans l’Eglise de La Vallée Mulatre, et à ce que le casuel et droits de fabrique en provenant soient exclusivement affectés aux besoisn de la nouvelle Eglise de La vallée-Mulatre.
Vu la délibération, en date du 1er juillet 1860, par laquelle le conseil de fabrique* de l’Eglise succursale de Mennevret, entand maintenir autant qu"il est en son pouvoir, les droits de cette Eglise sur les habitants de la ferme de Malassise dépendance de Mennevret, M. le Curé de Mennevret seul offrant cession de ses droits en faveur du desservant de l’Eglise qu’ils ont fait construire ;
Considérant que cette nouvelle Eglise, en attentand son érection en chapelle de secorus ou en succursale, n’aura d’autres ressources que les oblations des fidèles et les droits de fabrique résulatant des cérémonies religieuses qui y seront célébrées ;
Considérant que la nouvelle Eglise n’est établie que pour la commodité des sections éloignées de leur Eglise succcursale, et tant que ces sections n’auront pas été distraites de leur succursale ; par leur propre érection en succursale, elles resteront civilement obligées concourir proportionnellement aux frais du culte dans leur Eglise succursale habituelle,
........
Donné à Soissons sous le seing de notre vicaire général, le sceau de nos armes et le contre seing du secrétaire général de notre Evêché, le vingt neuf août mil huit cent soixante.
 
Signé : Hurillon, vicaire général et Delaplace, secrétaire général